|
 
Cartes
   
 

Accueil La saga Ses hérosCarnet secret BibleJésus Cartes Chronologie Histoire (à venir) Galerie Forum Presse et médias Jeux Signatures Références Spécial parentsLiens

 

Pour comprendre les récits de la Bible, il est bon de pouvoir les situer non seulement dans leur contexte historique, mais également dans leur environnement géographique.

C'est pourquoi vous trouverez sur ce site des cartes dessinées spécialement à votre intention. Elles permettent de situer cette vaste région, le Moyen-Orient, dans laquelle les descendants d'Abraham, d'Isaac et de Jacob ont vécu jusqu'à la grande disapora (la dispersion des Juifs de Judée) intervenue en l'an 70 après JC.

Vous trouverez également d'autres cartes, avant et après la scission du royaume de Salomon, sur lesquelles vous pourrez suivre les événements des Messagers de l'Alliance.

 

Pour sélectionner une carte, cliquer sur son nom

 
 

Blog de l'auteur

 
 
 
     
   


Liste des cartes

     - Moyen-Orient      - Croissant Fertile      - Vue générale de la Palestine      - Palestine au temps du Christ      - Galilée au temps du Christ      - Jérusalem à l'époque du Christ      - Temple à l'époque du Christ

 
       
_________________________________________________________________________________________________________
   
 
       
 
     

MOYEN-ORIENT

Le peuple hébreu s'installe dans une région étroite située entre la Méditerranée, à l'ouest, et à l'est le Jourdain qui borde une vaste zone désertique appelée par les Arabes le Rub al Khali (le Quart Vide), avec de très puissants voisins qui lui rendront la vie difficile: la Mésopotamie, au nord, et l'Egypte, au sud.

       
                                           
                                                         
     
 
     
 

LE CROISSANT FERTILE

Le Croissant fertile est une immense région arrosée par quatre fleuves : le Tigre, l’Euphrate, le Jourdain et le Nil. Elle s’étend de l’Egypte jusqu’au Golfe Arabo-Persique, en remontant le long du Jourdain et en suivant ensuite le cours de l’Euphrate et du Tigre.

On inclut également parfois dans cette zone la première partie de la vallée du Nil (Basse et Haute Egypte). Nous ne l’avons pas représenté ici.
 
         
                                               
           
                       
                                                   
PALESTINE

Vue générale avec quelques unes des principales villes.

             
                     
                         
 

PALESTINE AU TEMPS DE JESUS-CHRIST

À l’époque du Christ, l’organisation de la Palestine était la suivante :

La Galilée, au nord ouest, gouvernée pendant 40 ans par Hérode Antipas, fils d’Hérode le Grand, tétrarque(1) de Galilée et de Pérée, qui érige une ville à laquelle il donne le nom de Tibériade, en hommage à l’empereur Tibère. Il se plaira à y résider quand il ne se trouvera pas dans sa forteresse de Machéronte au sud de la Pérée.
(1) voir ce mot dans le carnet secret (sélectionner Tétrarque dans la table des matières.)

L’Iturée et la Trachonite (ou Trachonitide), au nord-est. Administrées jusqu’à sa mort par Hérode le Grand, ces régions sont ensuite confiées par les Romains à son fils, le tétrarque Philippe, en l’an 4 av JC, comme l’indique Luc dans son évangile (Lc 3, 1)

La Décapole, au sud de l’Iturée et de la Trachonite, regroupe dix villes-états situées en Transjordanie à l’exception de Scythopolis à l’ouest du Jourdain. La liste établie par Pline l’Ancien comprend, outre Scythopolis, Damas, Philadelphie, Raphana, Gadara, Hippos, Dion, Pella, Guérasa (ou Gérasa) et Kanatah. Seules Scythopolis, Gadara, Guérasa et Philadelphie ont été représentées sur la carte.

La Pérée, que les Romains placèrent, comme la Galilée, sous la responsabilité d’Hérode Antipas. Située sur la rive ouest du Jourdain, c’est là que baptisait Jean, le prophète, qui sera enfermé par Hérode Antipas dans la forteresse de Machéronte.

La Samarie et la Judée, toutes deux gouvernées par  le procurateur romain Ponce Pilate. Considérés par les Juifs comme des païens, les Samaritains ne se rendaient pas à Jérusalem pour offrir les sacrifices à Yahvé, mais sur le Mont Garizim où avait été érigé un temple schismatique détruit en 128 av JC. Par Jean Hyrcan. Il existait donc une « frontière religieuse » entre la Judée et la Samarie.
   
                               
                                             
                                                             
                                                           
 

LA GALILEE AU TEMPS DE JESUS

1 - Jésus marche sur les eaux
2 – Jésus délivre un homme des démons qui le possédaient
3 – Multiplication des pains
4 – Emplacement du hameau d’Eléazar (site imaginaire du roman « Prodiges en Galilée »)
5 – Jésus réside à Capharnaüm après l’arrestation de Jean le baptiste. C’est là que l’on a retrouvé les vestiges de la maison de Simon-Pierre.
6 – Ville d’origine de Marie appelée « la Magdaléenne »
7 – C’est en hommage à l’empereur Tibère que Hérode Antipas donne le nom de Tibériade à la ville dont il entreprend la construction dans les années 20 après JC sur les bords du lac de Génésareth.
8 – Premier miracle de Jésus qui, à la demande de sa mère, change l’eau en vin.
9 – Ville où Jésus passe son enfance et où il se met à enseigner après avoir subi dans le désert la tentation du démon.
10 – Une tradition ancienne mais apparemment discutable situait sur le Mont Tabor la scène de la Transfiguration.
11 – Jésus ramène à la vie le fils d’une veuve. (Lc 7, 11-17)

                                   
   
         
                                     
                                                             
                                                     
                                                               
                                                             
 
JERUSALEM AU TEMPS DU CHRIST  
         
Retour haut de page
 
                                                               
               
PLAN DU TEMPLE AU TEMPS DU CHRIST

1 - Parvis des Gentils (autorisé à tous)

2 - Portique royal, à quatre rangées de colonnes, où Jésus a chassé les marchands du Temple .

3- Balustrade que les païens ne devaient franchir sous aucun prétexte. Une inscription, en grec et en latin, les informait que s’ils transgressaient cette interdiction, ils seraient eux-mêmes « responsables de leur mort probable. » Au-delà de la balustrade, la cour était légèrement surélevée.

4 - C’est sans doute cet endroit auquel fait allusion Jésus quand il dit que Satan, pour le tenter, l’a transporté sur le pinacle du Temple et lui a dit : « Si tu es Fils de Dieu, jette-toi d’ici en-bas.

5 - Portique de Salomon.

6 - Cour des femmes (ouverte aux hommes et aux femmes, ces dernières ne pouvant aller au-delà.)

7 - Cour des hommes ou cour d’Israël, où les hommes étaient autorisés à se rendre ; elle était surélevée de 3,75 mètres.

8 - Cour des prêtres

9 - Autel des holocaustes.

10 - Porte des Brebis

11 - Endroit où, dans « Prodiges en Galilée » se tenait Jésus pour professer ses enseignements, assis sur les marches au pied du portique.

12 - Forteresse Antonia

   
     

L'intérieur du Temple (la partie en ocre sur le plan) comprenait :
- le Ulâm (portique, ou porche) par lequel entraient les prêtres,
- le Hékâl (Lieu Saint) où se trouvaient l'autel des parfums, la table des propositions et le chandelier à sept branches,
- et enfin le Débîr (Lieu très Saint) séparé duHékâl par un voile. C'est ce voile qui se déchira le Vendredi Saint, au moment de la mort du Christ.
Jusqu'à la prise de Jérusalem par les troupes de Nabuchodonosor, l'Arche d'Alliance se trouvait dans le Débîr. Avec la destruction du Temple par les Chaldéens, l’Arche disparut, on ne la retrouva jamais. Le Débîr demeura vide et le grand prêtre continua d'y pénétrer, seul, le jour de la fête des expiations.

     
   
 
                                                               

 

 

 

    

statistiques